Arts & Expos

Le grand sculpteur grec Takis est décédé vendredi à 93 ans. Il était comme Calder, un des pères de l'art cinétique.

La Tate Modern à Londres propose pour l’instant une grande exposition du sculpteur décédé vendredi à 93 ans, reprenant l’ensemble de sa carrière.

Takis fut toute sa vie un bricoleur au bord des mondes de l’art, un chercheur arpentant des chemins proches de l’ingénieur. Il se disait aussi jouisseur « dionysiaque » qui plongea dans la culture "beat" des années 60.

Lors de son premier voyage aux États-Unis en 1961, il rencontra Marcel Duchamp qui, séduit par sa personnalité, disait : "Takis, gai laboureur des champs magnétiques et indicateur des chemins de fer doux", résumant ainsi l’apport de Takis à la sculpture contemporaine, essentiellement dans les années 50 et 60. Il est alors l’artiste des écrivains de la Beat generation et rencontra le groupe Fluxus, dont faisait partie Yoko Ono.

(...)