ARTS

Tissages et dentelles

Voici une exposition qui porte sur des aspects assez particuliers de l'art contemporain et traite de techniques au caractère artisanal: les travaux à l'aiguille. Mais le sujet est néanmoins très tendance en cette corrélation de plus en plus marquée entre les expressions plastiques et les créations de la mode vestimentaire. Ainsi, du soutien-gorge à broderie d'or de Sylvie Fleury aux petites culottes en dentelle à l'aiguille de Paul-Armand Gette, de la broderie bretonne pour décorations militaires à la dentelle aux fuseaux de John Armleder, ce sont une quarantaine d'artistes qui participent à un ensemble dans lequel quelques Belges auraient pu aussi se distinguer. (C.L.)

Métissages, Musée de la Tapisserie, 9 place de la Reine-Astrid, Tournai. Jusqu'au 2 juin. De 10 à 12h et de 14 à 17h. À partir d'avril, jusque 13h et jusque 17h30. Fermé dimanche matin, mardi et le 29/3.

Ecrans peints

Se déclinant dans les gammes de gris, l'exposition est on ne peut plus sobre, d'autant plus que les formes non figuratives tiennent en un registre d'une géométrie irrégulière mais rigoureuse. Des structures simples, architecturées et posées comme des signes. Le jeune artiste suisse Stéphane Dafflon revisite ainsi l'abstraction construite en passant par le programme ordinateur. Sur base d'un répertoire de formes et couleurs, il conçoit ses peintures sur écran avant de les transposer le plus fidèlement possible sur toiles ou directement sur les murs. Une manière de mêler deux langages : l'informatique et le pictural. (C.L.)

Stephane Dafflon, Taché-Lévy Gallery, rue Tenbosch, 74, Bruxelles. Jusqu'au 13 avril. Du mardi au samedi de 11 à 18h30.

Jan Van Imschoot

Le Flamand Van Imschoot est un peintre, et un bon, qui sait ce qu'aller droit au but veut dire! En en appelant régulièrement à l'histoire et à des références directes, Van Imschoot nous brosse les aléas et désagréments de la vie contemporaine au travers du prisme d'un passé qui fut loin d'être toujours avenant. S'appuyant sur de grands ancêtres, tels Titien ou Goya, l'artiste défend une oeuvre, personnelle, qu'il nous faut lire autant dans sa trame plastique que dans ses sous- entendus plus littéraires.(R.P.T.)

S.M.A.K., Citadelpark, Gand. Jusqu'au 7 avril, du mardi au dimanche, de 10 à 18h.

© La Libre Belgique 2002