Arts & Expos

Comment imaginer un futur meilleur pour nos villes ? C’est la question de l’urbaniste et architecte italienne Paola Viganò, grand prix de l’urbanisme en France en 2013 et très liée à la Belgique, ayant travaillé sur Anvers, Malines et Bruxelles 2040. Elle a reçu mardi, l’honoris causa de l’UCL, en cette année du cinq centième anniversaire de L’Utopie de Thomas More.

"L’utopie , dit-elle , c’est un effort extrême de l’imagination, à partir d’un point de vue critique de la réalité actuelle et pour concevoir un monde meilleur que le monde présent. Les trois mots sont essentiels : imagination, point de vue critique et monde meilleur."

On craint parfois l’utopie en se référant au Corbusier qui rêvait de raser une partie de Paris pour y construire des tours. "L’utopie est un miroir. Le Corbusier voulait changer la ville ancienne pour y introduire une utopie sociale d’hygiénisme et de santé."

La suite est à découvrir dans notre "Sélection LaLibre.be" (à partir de 4,83 euros par mois).