© D.R.

Arts & Expos

Religieux et art contemporain

Claude Lorent

Publié le - Mis à jour le

La manifestation est désormais bien établie et son succès n'a fait que croître en 14 ans d'existence. Pourtant, on ne note pas la présence des grandes vedettes internationales de l'art et il faut montrer de la disponibilité pour effectuer les visites. Preuve qu'avec une idée originale et de la qualité, on peut convaincre un large public puisque l'on a compté, en 2004, 100000 visiteurs.L'édition de cette année mériterait de connaître le même succès. Au coeur de la Bretagne, dans la région de Pontivy, quatre circuits ont été aménagés, comptant chacun entre six et neuf chapelles, pour la plupart des XVe et XVIe iècles, dans lesquelles sont intervenus des artistes plasticiens. Ainsi conçue, la manifestation associe découverte de la région, goût pour la nature et le patrimoine car ces chapelles désaffectées par le culte sont des petits trésors d'architecture vernaculaire, chacun avec leur touche bien personnelle; et enfin l'art contemporain, qui se décline en propositions très variées. Chaque circuit peut être effectué idéalement en une après-midi mais on peut aussi accélérer le rythme si on ne dispose pas de quatre jours.L'art contemporain y est développé dans toutes ses formes et l'on sent fortement que chaque intervention relève d'une attention et d'une adaptation au lieu. Cette connivence entre l'architecture, la lumière, les vielles pierres, les charpentes extraordinaires, les quelques statues anciennes et autres éléments liés au culte, confère à l'ensemble une sorte de défi lancé au temps.

MÉLANGE DES GENRES

Passé, présent, caractère religieux et interventions artistiques actuelles se mélangent comme en un état naturel, dans une continuité de vie. On est entre charme et recueillement, en tout cas dans un respect qui aide sans doute à voir l'art contemporain, non pas détaché de la vie et des réalités comme dans les cubes blancs de musées, mais participant avec ses mots, ses couleurs, ses formes, ses volumes, sa lumière, à l'histoire d'un lieu et d'une région.

L'invité d'honneur est, cette année, Janos Ber, un artiste du Loiret qui expose par ailleurs à Hennebont et à Quimperlé. Il strie l'espace de la chapelle par des peintures abstraites constituées de lignes multicolores qui semblent flotter et animent ainsi le lieu.

Vastes installations, peintures, interventions murales, sculptures souples... les propositions sont diverses et l'on pense souvent à Matisse, notamment en compagnie de Michaële-Andréa Schatt. On retiendra spécialement les interventions de Sylvie Maurice comme des ex-voto ou des statues contemporaines, de Bernard Cousinier: des icônes abstraites, d'Olga Boldyreff très humaine et sensible, d'Anne Tastemain, peintre le la nécessité intérieure et de Soizic Stokvis, dont l'intervention mériterait d'être permanente.

© La Libre Belgique 2005

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci