Arts & Expos

Les grands musées fédéraux (Beaux-Arts, Cinquantenaire, Tervuren, Sciences naturelles, Irpa) et les autres établissements scientifiques fédéraux, les ESF (Bibliothèque royale, Archives, le plateau d’Uccle) le répètent depuis des années: ils sont « àl’os » avec les coupes répétées dans leurs budgets (déjà sous Di Rupo), l’absence d’autonomie de gestion, les non-nominations. La moitié des dix directeurs de ces ESF sont seulement ad interim et parfois depuis de nombreuses années. Depuis février 2018, il n’y a plus non plus de directeur général de Belspo (politique scientifique, 3000 personnes concernées) depuis que le Conseil d’Etat a annulé la nomination de René Delcourt qui avait succédé àPhilippe Mettens.

Sophie Wilmès (MR), ministre du budget et de la Fonction publique, a repris depuis seulement quatre mois (depuis le départ de la N-VA) la compétence sur les ESF. Impossible en un si court temps, et en affaires courantes, de résoudre ces problèmes. Mais elle a eu le temps de s’immerger dans les ESF et de rencontrer les équipes.

(...)