Aveline Lesper a-t-elle volontairement réduit en miettes un oeuvre d'art de grande valeur exposée dans le cadre de la Zona Maco, grande foire d’art contemporain organisée tous les ans à Mexico?

Dans le journal pour lequel elle travaille, la critique d'art raconte qu'elle a "simplement posé une canette de soda près de l’œuvre pour avoir les mains libres afin de dire tout le mal qu’elle en pensait", rapporte le Huffington Post. Aveline Lesper aurait ensuite bousculé la production fragile, constituée "d'une feuille de verre, d’une pierre, d’une balle de foot et d’autres objets banals suspendus", qui s'est écroulée au sol. Évaluée à 20.000 dollars  (+/- 18.000 euros), l'oeuvre de l'artiste mexicain Gabriel Rico est maintenant en mille morceaux.

 

La critique artistique ne semble pas vraiment présenter de remords quant à l'accident. Elle s'est proposée pour réparer la sculpture, suggérant même de la laisser dans son état actuel pour la voir ensuite "évoluer".