À la villa Empain, on lit les messages que les artistes ont écrits au public. Circulation d’idées.

Pour une fois, pas besoin de se pencher sur le cartel pour connaître le titre de l’œuvre. La soixantaine de pièces exposées aux cimaises de la Fondation Boghossian, dans le cadre de la nouvelle exposition Ekphrasis, parle au public.

Le curateur Bruno Corà - par ailleurs directeur de la fondation Burri, en Italie - propose de revenir à une certaine définition de l’œuvre d’art : l’ekphrasis. Mais ça veut dire quoi ? L’ekphrasis évoque, en substance, une description minutieuse d’une œuvre, au point même que la précision éblouit autant que l’objet détaillé. On le comprend, les œuvres d’art choisies parlent littéralement pour elles.

Et on dirait presque, comme l’artiste Ben, spécialiste des tableaux à messages, et qui est exposé à la Fondation Boghossian, que "vous n’avez qu’à fermer les yeux".

Allons les yeux fermés à la villa Empain, découvrir des œuvres aux significations sans détour. L’art s’y lit là comme un livre ouvert.

On découvrira l'expo en images sur Lalibre.be


"Ekphrasis, ou l’écriture dans l’art". À la fondation Boghossian-Villa Empain, avenue Franklin Roosevelt, 67, 1050 Bruxelles. Jusqu’au 9 février 2020. Infos : www.boghossianfoundation.be