Pas une minute de répit

L'effet tsunami? Combien de temps ce projet de remake de «L'aventure du Poseidon» (72), nourri par le succès de «Titanic», a-t-il traîné dans les tiroirs avant d'en être expulsé par le tsunami?

F.Ds

L'effet tsunami? Combien de temps ce projet de remake de «L'aventure du Poseidon» (72), nourri par le succès de «Titanic», a-t-il traîné dans les tiroirs avant d'en être expulsé par le tsunami?

Car rien ne résiste à la grande vague qui retourne un luxueux paquebot de treize ponts comme une crêpe. Peu confiants dans les propos rassurants du capitaine, quelques individualistes s'esquivent et entament une remontée jusqu'à la coque dans l'espoir de trouver une sortie. Rien qu'à voir les trombes d'eau -et le reste-, leur tomber dessus, il y a de quoi être épuisé. Pas une minute de répit, les tuiles s'enchaînent comme les scandales au parti socialiste. Sans parler de la musique pompante (normal, dans ces circonstances, objectera-t-on).

Réduits à des petits symboles de plastique (l'enfant, la mère, le père, etc.), les personnages s'agitent dans un petit jeu d'eau au gré des pressions sur les boutons-poussoirs. Vingt-cinq ans après «Das Boot», Wolfgang Petersen avait à coeur de replonger. A la recherche de son talent perdu?


Réalisation: Wolfgang Petersen. Image: John Seale. Décors: William Sandell. Montage : Peter Honess. Avec Kurt Russel, Josh Lucas, Richard Dreyfuss. 1 h39.

Sur le même sujet