Chronicle

Sans être originale, l’idée de Josh Trank et de son pote Max Landis (le fils de John) est amusante : filmer le quotidien des superhéros. Tel est le point de départ de "Chronicle", petit film fauché qui s’est beaucoup inspiré du "Projet Blair Witch", de "Cloverfield" ou de "Rec" pour créer le buzz sur Internet. Pour conférer un maximum de réalisme à ses aventures fantastiques, le film use, en effet, quasi exclusivement du principe de la caméra subjective. Celle que s’offre le jeune Andrew. Face à une mère mourante et un père alcoolique et violent, il a, en effet, décidé de filmer tout de sa vie. Y compris sa découverte, avec ses potes Matt et Steve, d’un étrange cristal... Sans aucun doute de la kryptonite, car, depuis, ces trois-là sont capables de déplacer des objets par la pensée et, bientôt, de voler. Sauf que ces gamins n’ont rien de Superman !

H. H.

Sans être originale, l’idée de Josh Trank et de son pote Max Landis (le fils de John) est amusante : filmer le quotidien des superhéros. Tel est le point de départ de "Chronicle", petit film fauché qui s’est beaucoup inspiré du "Projet Blair Witch", de "Cloverfield" ou de "Rec" pour créer le buzz sur Internet. Pour conférer un maximum de réalisme à ses aventures fantastiques, le film use, en effet, quasi exclusivement du principe de la caméra subjective. Celle que s’offre le jeune Andrew. Face à une mère mourante et un père alcoolique et violent, il a, en effet, décidé de filmer tout de sa vie. Y compris sa découverte, avec ses potes Matt et Steve, d’un étrange cristal... Sans aucun doute de la kryptonite, car, depuis, ces trois-là sont capables de déplacer des objets par la pensée et, bientôt, de voler. Sauf que ces gamins n’ont rien de Superman !

Pendant une heure, inventif et souvent drôle, "Chronicle" enregistre donc la découverte de leurs pouvoirs par trois ados qui s’en servent avant tout pour faire de bonnes blagues, soulever les jupes des filles ou se livrer à des parties de football américain dans les nuages... Pourtant, plus le temps passe, plus ces habilités spéciales deviennent puissantes. Et plus se pose la question de la nécessité de règles encadrant ce pouvoir. Métaphore toujours bonne à prendre de l’Etat de droit...

Malheureusement, alors qu’ils réuississaient à maintenir l’équilibre entre humour et naturalisme, Josh Trank et Max Landis se sentent obligés de pousser la logique du film de superhéros à son terme en transformant l’un des personnages en méchant rongé par le ressentiment. Avec un passage obligé par une bataille finale dans le ciel de Seattle. Hormis cette petite réserve, "Chronicle" reste néanmoins une intéressante réinterprétation du film de genre, car ne reposant que très peu, dans un premier temps en tout cas, sur le spectacultaire.

Réalisation : Josh Trank. Scénario : Max Landis. Avec Dane DeHaan, Alex Russell, Michael B. Jordan... 1 h 24.