Gainsbourg au coin d’un bar

Voilà 21 ans que Gainsbourg est venu nous dire qu’il s’en allait. Pierre-Henri Salfati propose un documentaire du point de vue exclusif de l’auteur, compositeur, interprète, cinéaste, écrivain, provocateur Il a fouillé des montagnes d’archives, visuelles et sonores, dont il exhume des trésors, images vintage et déclarations flamboyantes. Il a organisé sa pêche miraculeuse autour de la double personnalité déclarée : le mec et le showman, Lucien et Serge, le Russe et le Français, Dr Jekyll et Mr Hyde, le peintre et le chanteur, l’art majeur et l’art mineur, Gainsbourg et Gainsbarre.

F.Ds

Voilà 21 ans que Gainsbourg est venu nous dire qu’il s’en allait. Pierre-Henri Salfati propose un documentaire du point de vue exclusif de l’auteur, compositeur, interprète, cinéaste, écrivain, provocateur Il a fouillé des montagnes d’archives, visuelles et sonores, dont il exhume des trésors, images vintage et déclarations flamboyantes. Il a organisé sa pêche miraculeuse autour de la double personnalité déclarée : le mec et le showman, Lucien et Serge, le Russe et le Français, Dr Jekyll et Mr Hyde, le peintre et le chanteur, l’art majeur et l’art mineur, Gainsbourg et Gainsbarre.

Passionnant dans un premier temps, le documentaire se met à tourner en rond, les images reviennent, les propos aussi, comme ceux d’un type bourré au coin d’un bar, qui radote la même histoire en continu, la voix pâteuse, pas toujours très intelligible. D’où la sensation de suivre un documentaire éthylique, original, certes, conforme à une certaine réalité sans doute, mais on s’interroge sur l’intérêt, car cela devient forcément pénible à regarder.

Documentaire de P-H Salfati. 1h38.