Cornouaille

Odile (Vanessa Paradis) hérite de la maison de sa tante, en Bretagne, un lieu où elle n’a plus mis les pieds depuis que son père y est mort quand elle avait douze ans. Pressée de vendre ce lieu dont elle a refoulé tous les souvenirs, elle s’y trouve pourtant rapidement rattrapée par ses fantômes, ainsi que par son présent : Odile est enceinte de Fabrice (Jonathan Zaccaï), un amour d’antan qu’elle vient de retrouver, mais désormais marié et père de famille. Elle retrouve aussi Loïc (Samuel Le Bihan), un ami d’enfance dont elle a tout oublié et un peu trop intrusif aux yeux de la jeune femme.

A.Lo.

Odile (Vanessa Paradis) hérite de la maison de sa tante, en Bretagne, un lieu où elle n’a plus mis les pieds depuis que son père y est mort quand elle avait douze ans. Pressée de vendre ce lieu dont elle a refoulé tous les souvenirs, elle s’y trouve pourtant rapidement rattrapée par ses fantômes, ainsi que par son présent : Odile est enceinte de Fabrice (Jonathan Zaccaï), un amour d’antan qu’elle vient de retrouver, mais désormais marié et père de famille. Elle retrouve aussi Loïc (Samuel Le Bihan), un ami d’enfance dont elle a tout oublié et un peu trop intrusif aux yeux de la jeune femme.

Anne Le Ny avait signé un très beau premier film, "Ceux qui restent", délicate méditation sur la passion comme antidote à la mort. Celle-ci hante encore ce nouveau film, où la réalisatrice dresse le portrait d’une jeune femme en pleine crise existentielle, qui converse avec les fantômes de sa vie. Odile est un bloc de dureté, dont la carapace s’est forgée sous la douleur de séparations successives. On apprécie le potentiel et les intentions d’un film dont le traitement est simple, sans effet fantastique, et qui évite bien des sentiers battus. Mais ceux qu’Anne Le Ny emprunte à la suite d’Odile sont escarpés. Et ses pas y sont mal assurés. Il manque l’équilibre subtil qui aurait été nécessaire pour transformer une belle idée en œuvre résolument originale et aboutie. Samuel Le Bihan, en amour d’enfance poussant Odile dans ses retranchements, est juste et touchant. Mais Vanessa Paradis peine à donner corps à cette jeune femme retranchée du monde et de l’amour, suite aux blessures de la vie. On ne croit jamais à sa relation avec Jonathan Zaccaï - les deux forment un couple mal assorti et ne parviennent pas à rendre tangible la passion des deux anciens amants. Etrangers à leur personnage, ils nous gardent d’autant plus à distance de ceux-ci.

Réalisation : Anne Le Ny. Scénario : Anne Le Ny et Luc Béraud. Avec Vanessa Paradis, Jonathan Zaccaï, Samuel Le Bihan,... 1h36.