Oslo 31 Août

Voilà un titre de film quasi à jour. Ce 31 août, un jeune homme sort pour la première fois depuis 10 mois d’un centre de désintoxication pour se rendre à Oslo. Pour un entretien d’embauche, retrouver des amis, renouer avec sa sœur, participer à une fête. A l’aube, il se trouve devant une piscine. Plongera, plongera pas ? Adapté du "Feu follet" de Dieu la Rochelle, "Oslo 31 août" ne fait pas mentir la réputation dépressive du cinéma scandinave. Ce jeune homme se sent déjà à l’automne de sa vie, alors que son printemps et son été lui semblent à la fois vides et trop pleins (de conneries). Il est clean, mais il ne recommence pas à zéro. Certes, il a bonne mine, ne manque pas de charme, possède encore une plume, mais cela suffira-t-il à contrebalancer le poids du passé qui le tire vers le fond ? Joachim Trier signe un film à fleur d’une peau d’écorché vif. Il a trouvé en Anders Danielsen Lie le comédien parfait pour rendre bouleversant le combat de ce jeune homme qui lutte contre ses démons intérieurs. (Home screen)

(F.Ds)

Voilà un titre de film quasi à jour. Ce 31 août, un jeune homme sort pour la première fois depuis 10 mois d’un centre de désintoxication pour se rendre à Oslo. Pour un entretien d’embauche, retrouver des amis, renouer avec sa sœur, participer à une fête. A l’aube, il se trouve devant une piscine. Plongera, plongera pas ? Adapté du "Feu follet" de Dieu la Rochelle, "Oslo 31 août" ne fait pas mentir la réputation dépressive du cinéma scandinave. Ce jeune homme se sent déjà à l’automne de sa vie, alors que son printemps et son été lui semblent à la fois vides et trop pleins (de conneries). Il est clean, mais il ne recommence pas à zéro. Certes, il a bonne mine, ne manque pas de charme, possède encore une plume, mais cela suffira-t-il à contrebalancer le poids du passé qui le tire vers le fond ? Joachim Trier signe un film à fleur d’une peau d’écorché vif. Il a trouvé en Anders Danielsen Lie le comédien parfait pour rendre bouleversant le combat de ce jeune homme qui lutte contre ses démons intérieurs. (Home screen)