Navet breton 2

Olivier Dahan ne voit plus la vie en rose. Le temps où "La Môme" conquérait l’Amérique est déjà loin. Reste l’Armorique. La Bretagne est très en vogue ces temps-ci, question comédie pour prime time du samedi soir. Il y a quelques semaines, Catherine Frot et Mathilde Seigner y jouaient au bowling pour sauver une maternité à Carhaix. Cette fois, on a réuni une dream team du box-office pour taper dans un ballon rond afin d’éviter la mise en boîte à la conserverie de l’île de Molène : José Garcia, Omar Sy, Gad Elmaleh, Frank Dubosc, Ramzy Bedia et JoeyStarr jouent les ex-stars des Bleus engagés pour permettre au club de foot local d’accéder au 32e de finale de la coupe de France. Entre "Full Monty" et "A nous la victoire", c’est toujours la même histoire du petit Poucet face à l’ogre (désormais financier) sur fond de choc des cultures (la France d’en haut découvrant la France d’en bas et son terroir).

A.Lo.

Olivier Dahan ne voit plus la vie en rose. Le temps où "La Môme" conquérait l’Amérique est déjà loin. Reste l’Armorique. La Bretagne est très en vogue ces temps-ci, question comédie pour prime time du samedi soir. Il y a quelques semaines, Catherine Frot et Mathilde Seigner y jouaient au bowling pour sauver une maternité à Carhaix. Cette fois, on a réuni une dream team du box-office pour taper dans un ballon rond afin d’éviter la mise en boîte à la conserverie de l’île de Molène : José Garcia, Omar Sy, Gad Elmaleh, Frank Dubosc, Ramzy Bedia et JoeyStarr jouent les ex-stars des Bleus engagés pour permettre au club de foot local d’accéder au 32e de finale de la coupe de France. Entre "Full Monty" et "A nous la victoire", c’est toujours la même histoire du petit Poucet face à l’ogre (désormais financier) sur fond de choc des cultures (la France d’en haut découvrant la France d’en bas et son terroir).

Le septième mercenaire du film, c’est Dahan, qui remplit son office sans forcer son inspiration. Les six autres livrent leur numéro, chacun dans son registre. Ça passe le temps en faisant parfois vibrer les filets, mais sans jamais surprendre - sauf, peut-être, JoeyStarr qui forme ici un meilleur duo antagoniste avec Ramzy que ce dernier avec son vieux compère de Canal, Eric.

Les amateurs de ballon rond pourront toujours s’amuser à deviner quels authentiques joueurs ont inspiré les Ziani, Obéra, Marandella, Léandri, Breda et N’Dogo du film. On notera au passage que la caractérisation du footeux de base passe par la coupe de cheveux : avec balayage pour Dubosc, afro pour JoyeStarr, guevariste pour Ramzy, à la serpillière pour Elmaleh L’inévitable séance de penalty rappelle que si le foot est certes cinégénique, il ne suscite suspense et passion que dans les stades et nos salons.

Réalisation Olivier Dahan. Scénario: Philippe et Marc de Chauveron. Avec José Garcia, Omar Sy, Gad Elmaleh, Frank Dubosc, Ramzy Bedia, JoeyStarr, 1h37.