"Twilight" n° 5, sang façon

L’ultime volet de la saga sur les écrans. Kristen Stewart, Robert Pattinson et Taylor Lautner se font du mauvais sang pour la dernière fois.

"Twilight" n° 5, sang façon
©Andrew Cooper
F.Ds

La projection de presse est organisée hors délais pour le bouclage des suppléments, et même retardée pour des raisons techniques, voire numériques, peut-être même chronométriques : embargo jusqu’à minuit ! A l’entrée de la salle, on est prié de laisser son portable aux vigiles de service qui montrent les crocs. Ambiance pour le "Twilight" no 5 ou plutôt 3+2, le dernier de la série, quoi !

Voici donc à la vitesse vampire, vuiit - vuiit - vuiit, un résumé des épisodes précédents à l’intention de ceux qui ont zappé les pages "livres" : Stephenie Meyer a écoulé 120 millions d’exemplaires des quatre tomes de sa saga. De ceux qui ont zappé les pages "société" : "Twilight" expose une vision métaphorique de la sexualité façon mormone, la loi du saigneur en quelque sorte. Et aussi ceux qui ont zappé les pages "cinéma" : la série romantico-fantastique affole le box-office annuellement depuis 2008.

Alors, tome-film no 1, "Fascination" : une adolescente, Bella, est irrésistiblement attirée par le bel Edward, mais elle comprend un peu tard qu’il est un vampire ("végétarien", mais quand même). Tome-film no 2, "Tentation" : le couple se brise et Bella trouve du réconfort auprès de Jacob qui s’avère être un loup-garou. Tome-film no 3, "Hésitation" : Bella revient vers Edward, qui la demande en mariage, ce qui fera d’elle un vampire. De quoi dresser le poil de toute la meute.

Le tome 4 est découpé en deux films. Dans le premier, Edward et Bella se marient comme au cinéma et elle tombe enceinte dans les quinze jours. A l’issue d’un accouchement - première scène vraiment horrible de la série - la petite Renesmée laisse sa mère à l’état morte-vivante.

Et voici donc la deuxième partie, un thriller identitaire : la gamine est-elle un vampire ou un humain ? "Un crime" décrète le chef d’un clan Volturi qui fait la loi depuis une éternité. Pour lui, cette union contre nature a produit un enfant immortel au pouvoir illimité (ouvert donc à tous les forfaits). Il faut donc démortaliser l’immortel. Mais pour cela, il faudra passer sur le corps de Bella. Elle s’est tellement bien remise qu’elle est désormais la plus forte de la bande. Rien de tel que le sang neuf ! Bref, ça sent la castagne, vampires contre vampires, ça va faire ail.

La saga romantique se met alors en mode pause, les violonistes vont fumer une clope, le temps d’une fight qui décoiffe, qui décapite même. Mais c’est pour mieux apprécier un dénouement authentiquement fleur bleue.

Jusqu’à son terme, la série platement réalisée aura su garder le mystère de son succès; autant J.K Rowling débordait d’imagination; autant Stephenie Meyer accumule les banalités. Inconnus il y a cinq ans, Robert Pattison, Kristen Stewart et dans une moindre mesure Taylor Lautner sont aujourd’hui des vedettes planétaires. Sauront-ils tomber de haut et rebondir ?

Réalisé par Bill Condon. Scénario : Melissa Rosenberg d’après l’œuvre de Stephenie Meyer. Avec Kristen Stewart, Robert Pattinson, Taylor Lautner 1h55