La daube de la semaine

Drôle d’endroit pour un carambolage! Au milieu du désert, à cinq heures de route du village le plus proche, deux 4x4, qui jouaient à Paris-Dakar, percutent une modeste voiture immobilisée à côté d’une camionnette en panne. Pas un véhicule à des kilomètres à la ronde, et bardaf, l’embardée la plus improbable au monde. Mais, rappelez-vous, Yves Leterme a bien été Premier ministre, la preuve que n’importe quoi peut arriver.

F.Ds

Drôle d’endroit pour un carambolage! Au milieu du désert, à cinq heures de route du village le plus proche, deux 4x4, qui jouaient à Paris-Dakar, percutent une modeste voiture immobilisée à côté d’une camionnette en panne. Pas un véhicule à des kilomètres à la ronde, et bardaf, l’embardée la plus improbable au monde. Mais, rappelez-vous, Yves Leterme a bien été Premier ministre, la preuve que n’importe quoi peut arriver.

En plein milieu du désert marocain, voilà rassemblés des individus qui n’auraient jamais dû se rencontrer : un trader, sa top biche, l’amant qui suivait, un local en djellaba (on l’a vu étrangler un compatriote), une femme avec un bébé à l’arrière d’une voiture dont le conducteur est empalé sur la colonne de direction. Il n’en a plus pour longtemps et va être remplacé par un type en blouson, arrivé de nulle part. "Panne de moto", dit-il. Comment vont-ils s’en sortir ? Qui va prendre les commandes ? Comment vont-ils faire pour se comprendre ? Pas de problème, ils parlent tous très bien anglais. Encore une coïncidence hautement improbable. Mais faut-il rappeler, Yves Leterme a été deux fois Premier ministre. Tout peut donc arriver, mais on sent que le thriller va avoir du mal à tenir la route. Il a cependant quelque chose pour lui : aucun personnage n’attire la sympathie. Tous jouent un jeu en fonction d’un agenda caché, soit un vrai panier de scorpions où chacun attend l’occasion d’éliminer l’autre dès que son aide ne sera plus indispensable pour se tirer de cette mauvaise dune. Le ressort est pas mal, encore fallait-il le faire fonctionner avec un minimum de réalisme! David Marconi préfère manifestement les coups de théâtre et les personnages taillés à la serpe que la fine mécanique scénaristique huilée aux subtilités psychologiques. Dès lors, la série "B" devient de plus en plus "Z", tant elle avance à coups d’effet tellement gros qu’on ne peut réprimer des fous rires. On espère pour Roschdy Zem et Marie-Josée Croze que ce n’est pas le début d’une traversée du désert.

Réalisation : David Marconi. Avec Roschdy Zem, Frank Grillo, Jaimie Alexander, Marie-Josée Croze, Moussa Maaskri 1h 41.