L’après- "Twilight"

C’est l’histoire d’un ado qui tombe amoureux de l’ado qu’il ne faut pas. D’un garçon bien comme il faut qui s’éprend d’une fille trop spéciale. Et pour cause, c’est une sorcière. Mais il s’en fout, il l’aime. Pour elle, cet amour est encore plus interdit, car elle ne peut aimer un mortel sous peine d’être maudite pour l’éternité. Sa famille fait donc le forcing pour l’en empêcher. Mais plus on veut les séparer et plus ils sont aimantés, le phénomène est bien connu.

F.Ds

C’est l’histoire d’un ado qui tombe amoureux de l’ado qu’il ne faut pas. D’un garçon bien comme il faut qui s’éprend d’une fille trop spéciale. Et pour cause, c’est une sorcière. Mais il s’en fout, il l’aime. Pour elle, cet amour est encore plus interdit, car elle ne peut aimer un mortel sous peine d’être maudite pour l’éternité. Sa famille fait donc le forcing pour l’en empêcher. Mais plus on veut les séparer et plus ils sont aimantés, le phénomène est bien connu.

Ce scénario ne vous rappelle rien. Ces métaphores des émotions adolescentes, du stress des examens, de l’excitation du premier amour interdit. "Twilight" est fini, mais le premier tome de la saga fantastique du "Livre des Lunes" peut tout au moins permettre de continuer à surfer sur la vague.

On ne prend donc pas les mêmes, mais on recommence, avec des sorcières au lieu des vampires, et aussi un nouveau décor. De l’ambiance nordique, on passe dans le Sud profond avec son manoir à emporter le vent, ses bayous et sa population très conservatrice et religieusement bornée. On n’oublie pas, bien sûr, une bonne rasade d’effets spéciaux, et roulez tiroir-caisse !

Mais pour cela, il faut encore qu’Alice Englert devienne une nouvelle Kristen Stewart et Alden Ehrenreich un nouveau Robert Pattisson, ce qui ne semble pas gagné d’avance. Mais qu’est donc devenu Richard LaGravenese aux commandes de ce produit marketing ? Se souvient-il encore d’avoir écrit le scénario de "The Fisher King" ?

Réalisation, scénario : Richard LaGravenese, d’après "16 Lunes", de Kami Garcia et Margaret Stohl. Avec Alden Ehrenreich, Alice Englert, Jeremy Irons 1 h 58.