"Boyhood" : La magie du temps qui passe à l’écran

Avec "Boyhood", Richard Linklater signe une expérience de cinéma unique. Bouleversante. Un film conceptuel qui dépasse sa forme pour raconter une histoire ordinaire. Celle d’une enfance comme toutes les autres. Critique et interview.

"Boyhood" : La magie du temps qui passe à l’écran
Hubert Heyrendt
Avec "Boyhood", Richard Linklater signe une expérience de cinéma unique. Bouleversante. Un film conceptuel qui dépasse...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité