"Dawn of the Planet of the Apes": Il ne faut jamais singer l’homme

Suite du remake de la saga des années septante. Techniquement impressionnant, avec un Andy Serkis magistral derrière les singes numériques. Critique.

A.Lo.
"Dawn of the Planet of the Apes": Il ne faut jamais singer l’homme
Suite du remake de la saga des années septante. Techniquement impressionnant, avec un Andy Serkis magistral derrière les singes numériques.

Qu’est-ce qui différencie un blockbuster crétin d’un blockbuster malin ? Outre

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité