"Wild" : Dans le doute, prends la route

Faut-il voir dans la récurrence des films d’errances solitaires le reflet de notre temps, aliéné ? Sans doute. Depuis "Into the Wild" de Sean Penn (2007), plusieurs réalisateurs l’arpentent, plus ou moins inspirés. Dans "Wild", Reese Whiterspoon est superbe en jeune femme en quête de rédemption. Critique.

"Wild" : Dans le doute, prends la route
Alain Lorfèvre
Reese Whiterspoon, superbe en jeune femme en quête de rédemption.

Faut-il voir dans la récurrence des films d’errances solitaires

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité