"Dark Places" : Le surgissement du passé

Libby Day a connu la gloire enfant de façon tragique. Elle a en effet survécu au massacre de sa mère et de ses deux sœurs dans la ferme familiale du Kentucky, meurtres sauvages pour lesquels son frère Ben a été jugé coupable.

H. H.

Libby Day a connu la gloire enfant de façon tragique. Elle a en effet survécu au massacre de sa mère et de ses deux sœurs dans la ferme familiale du Kentucky, meurtres sauvages pour lesquels son frère Ben a été jugé coupable. Elle n’a jamais travaillé, vivant de l’argent offert par des bonnes âmes émues par son histoire, des droits d’auteur de son livre (qu’elle n’a ni écrit, ni lu). Fauchée, elle accepte à contrecœur, et contre finances, la proposition de l’un de ses "fans", bien décidé à rouvrir l’enquête et à innocenter ce frère incarcéré depuis plus de 25 ans. Mais Libby est-elle prête à accepter une autre vérité ? Est-elle prête à replonger dans ces "lieux obscurs" de la mémoire ?

Réalisé par le Français Gilles Paquet-Brener - dont ce n’est pas la première escapade hollywoodienne puisqu’il signait déjà en 2009 le film d’horreur "Walled in", jamais sorti en salles) -, "Dark Places" est l’adaptation du second roman de l’auteure à succès Gillian Flynn, dont David Fincher a porté à l’écran "Gone Girl". Une belle référence à mettre sur l’affiche d’un thriller emmené, qui plus est, par la belle Charlize Theron. Bref, de quoi susciter la curiosité… Malheureusement, le film patine rapidement et finit par enfoncer toutes les portes ouvertes du genre.

Embrigadé dans une production américaine, l’auteur d’"Elle s’appelait Sarah" (2010) avec Kristin Scott-Thomas ou des "Jolies choses" (2001) avec Marion Cotillard échoue à imposer sa patte. Et ce, même s’il signe lui-même l’adaptation du livre originel. Ce n’est pas tant la performance des acteurs qui est en cause ; Theron est plutôt convaincante, tout comme Christina Hendricks (découverte dans "Mad Men") et Tye Sheridan (le gamin de "Mud" et de "Joe"). Mais, bourré de rebondissements obligés, le scénario se fait très poussif.

Toujours divisée entre présent et flash-backs des événements qui ont mené au drame, cette enquête emprunte pas mal aux codes de la série télé. Bref, "Dark Places" a bien du mal à dépasser le stade d’un "Cold Case" de luxe…


"Dark Places" : Le surgissement du passé
©DR

 Scénario & réalisation : Gilles Paquet-Brenner (d’après le roman de Gillian Flynn). Photographie : Barry Ackroyd. Musique : Gregory Tripi. Avec Charlize Theron, Chloë Grace Moretz, Tye Sheridan, Christina Hendricks, Drea de Matteo… 1 h 53.