"Gus, petit oiseau, grand voyage" : Un oiseau à l’ouest

Un délicieux film d’animation français qui ravira les plus petits.

A.Lo.

Un délicieux film d’animation français qui ravira les plus petits.

Le scénario de "Gus petit oiseau, grand voyage", n’est pas a priori de haut vol : un oisillon orphelin, élevé par une coccinelle dans le refuge confortable de ruines, se retrouve par accident dépositaire du plan de vol de Darius, doyen d’une volée d’oiseaux migrateurs. L’inexpérimenté Gus se retrouve malgré lui chef de file d’un drôle d’aréopage aérien, pour un grand voyage forcément initiatique.

Production française sur le métier depuis quelque cinq ans, "Gus petit oiseau, grand voyage", devait à l’origine être le premier long métrage réalisé par Benjamin Renner. Ayant préféré se consacrer à "Ernest et Célestine", ce dernier n’en a pas moins signé la conception graphique. Visant le jeune public, et doté d’un budget poids plume pour une production en 3D relief, le film présente une esthétique stylisée qui conserve un des partis pris de départ de Renner : suggérer la technique du papier plié dans la représentation des oiseaux.

Le réalisateur final, Christian De Vita, a apporté une efficacité narrative et dramatique forgée avec Wes Anderson et Tim Burton (De Vita a œuvré sur "Le Fantastique Mr Fox" et "Franjenweenie"). Si on est loin du septième ciel, Gus n’emportera pas moins son public cible (à la grosse louche : les moins de sept ans) dans une belle aventure, qui mêle rebondissements, humour, frissons et sentiments. On soulignera l’attention - encore rare dans le cinéma d’animation français - apportée à l’interprétation vocale des comédiens (dont Arthur Dupont et Sara Forestier dans les oiseaux principaux).

Si un passage obligé par Paris (et ses pigeons acariâtres) est là pour souligner ses origines françaises, cette production a séduit partout : le film a été vendu dans tous les territoires du monde - sauf trois. Une anecdote qui démontre son universalité bonhomme.


"Gus, petit oiseau, grand voyage" : Un oiseau à l’ouest
©DR

 Réalisation : Christian De Vita. Scénario : Antoine Barraud. Voic : Arthur Dupont, Sara Forestier, Pierre Richard… 1h30