Rocket Wars: le film qui illumine la Grèce

Alors que l'on attend toujours un nouveau plan d'aide pour la Grèce, un court métrage de toute beauté vient redonner un peu d'éclat à la péninsule.

Alain Lorfèvre
Rocket Wars: le film qui illumine la Grèce
©Variable

C'est l'un des films de la semaine sur Vimeo. Un court métrage documentaire d'une rare qualité esthétique, qui vient rappeler que la Grèce n'est pas que le pays de la banqueroute étatique et, désormais, du non.

Rocket Wars évoque une tradition qui remonterait à près de deux siècles. Chaque année, lors du Vendredi Saint, dans le village de Vrontados, sur l'île de Chios, les paroissiens des deux églises orthodoxes locales s'affrontent à coups de fusées. Ce duel séculaire est purement symbolique, mais traité avec autant de sérieux qu'une soumonce de Gilles de Binche. Soixante à cent mille fusées sont tirées par les protagonistes.

Pour le collectif Variable, le réalisateur Salomon Ligthelm a signé ce court métrage documentaire. Sans voix off, simplement accompagné de cartons explicatifs, il pose l'ambiance avec une musique dramatique. Les préparatifs sont dépeints à l'image comme ceux d'un casse ou d'une opération commando. Variable, le collectif qui a produit Rocket Wars, est une de ses structures qui tentent une approche nouvelle de la production par la mise en commun des talents de chacun de ses membres, tout en s'appuyant sur la diffusion virale via les réseaux sociaux et les plateformes comme Vimeo.

L'image est soignée, le cadre serré. Les plans de pyrotechnie nocturnes sont fascinants, ballet d'étincelles virevoltantes. Formellement, les productions de Variable se distinguent par leur haute qualité visuelle. Gros plan, flous, textures, effets de paralaxe tiennent moins des figures de style à la mode que d'une véritable immersion. Avec, pour principal mot d'ordre dans le chef de l'équipe de Variable, une volonté d'amener le spectateur à réapprendre à voir l'extraordinaire beauté du monde.

Après plusieurs courts métrages presque expérimentaux, Rocket Wars offre une incursion plus aboutie dans ce qu'il convient d'appeler le documentaire de création - version 2.0 : court, à voir et à partager en ligne. Pourvu qu'ils en inspirent d'autres à leur tour.


Sur le même sujet