"American Ultra" : Comédie d’action déjantée

Jesse Eisenberg en héros d’action malgré lui, tendance "Kick-Ass".

P.L.

Jesse Eisenberg en héros d’action malgré lui, tendance "Kick-Ass".

Fumeur de joints invétéré, victime de crises de panique dès qu’il quitte son village, Mike passe ses journées à planer, à dessiner les aventures du gorille Apollo et à écouter de la musique hawaïenne avec sa copine, Phoebe. Et pourtant, la CIA lance des tueurs à ses trousses. Plus bizarre encore : une inconnue prononce des phrases dénuées de sens et quelques minutes plus tard, il tue sans coup férir deux agresseurs. Sans comprendre pourquoi ni comment il a bien pu agir de la sorte.

D’évidence, le jeune Mike incarné par Jesse Eisenberg n’est pas le seul à consommer des produits illicites. Les scénaristes de cet ovni complètement déjanté en ont probablement abusé aussi avant de pondre une histoire aussi délirante qui commence par la fin avant de littéralement se rembobiner. Tout fleure le cannabis et l’esprit potache de la BD dans cette comédie qui mêle action et science-fiction, un peu dans l’esprit de "Kick-Ass".

Une fois en action, le mollasson ne s’arrête plus, même s’il retrouve son esprit baba cool après chaque massacre. Dans ses mains, les objets les plus banals, comme une cuiller, un ours en peluche, une ramassette ou une poêle à frire, se transforment en redoutables armes de destruction massive. Tout le plaisir de ce carnage répétitif réside dans l’inventivité déployée pour surprendre les adversaires avec les ustensiles apparemment les plus inoffensifs.

Histoire de pimenter le tout, ses poursuivants tiennent de plus en plus du psychopathe robotisé prêt à toutes les atrocités pour atteindre son but, c’est-à-dire découper Mike en rondelles. À la longue, cela a tendance à devenir un peu monotone et, sans la personnalité à l’Ouest du héros, le charme tendrait à s’évaporer.

Ce film-là devrait plaire à Quentin Tarantino et aux amateurs d’outrances sanglantes qui ne se prennent pas au sérieux.

 

"American Ultra" : Comédie d’action déjantée
©DR

Réalisation : Nima Nourizadeh. Avec Jesse Eisenberg, Kristen Stewart, Topher Grace… 1h36.

Sur le même sujet