"Boomerang" : Joli drame à la française

Si l’on s’intéresse à cette sombre histoire de famille, c’est parce que le réalisateur François Favrat parvient à lui conserver son mystère jusqu’au bout, au gré d’un scénario bien ficelé.

Hubert Heyrendt

Laurent Lafitte enquête sur une sombre histoire de famille.

La vie d’Antoine, 40 ans, n’est pas des plus joyeuses. Séparé de sa femme, il emménage seul. Tandis que, de retour d’un week-end en Bretagne avec sa sœur Agathe, il provoque un accident de voiture. S’il est un peu à côté de la plaque, c’est que c’est le trentième anniversaire de la mort de leur mère, retrouvée noyée dans la baie de Noirmoutier dans des circonstances troubles. Il a beau essayer de parler de cet accident avec son père, sa grand-mère ou sa sœur, personne dans la famille n’a envie de remuer le passé. Pourtant, Antoine en est certain : on ne leur a pas dit toute la vérité sur la disparition de leur mère…

Pour son troisième long métrage, le cinéaste français François Favrat (découvert en 2003 avec "Le rôle de sa vie") adapte le roman "Boomerang" de Tatiana De Rosnay (déjà portée à l’écran par Gilles Paquet-Brenner dans "Elle s’appelait Sarah"). Cette énième exploration d’un lourd secret de famille ne possède pas la gravité d’"Un secret" de Claude Miller, d’après Philippe Grimbert, ou la délicatesse de "Je vais bien, ne t’en fais pas" de Philippe Lioret, d’après Olivier Adam. "Boomerang" n’en reste pas moins un joli drame à la française.

Si l’on s’intéresse à cette sombre histoire de famille, c’est parce que Favrat parvient à lui conserver son mystère jusqu’au bout, au gré d’un scénario bien ficelé. C’est aussi grâce à ses comédiens attachants. Sorti de ses comédies plus ou moins finaudes ("De l’autre côté du périf", "Papa ou maman", "L’art de la fugue"), Laurent Lafitte, "de la Comédie-Française" , trouve enfin un premier rôle dans lequel glisser sa drôlerie décalée et sa sensibilité. Il incarne à merveille ce jeune quadra déboussolé, atteint d’une paranoïa pas si délirante qu’il n’y paraît… Face à lui, on retrouve la délicate Mélanie Laurent mais aussi Audrey Dana, Wladimir Yordanoff (toujours excellent) et la trop rare Bulle Ogier.

Un peu trop écrit, un poil convenu, "Boomerang" est une comédie dramatique sans prétention autre que de sonder les sentiments plus profonds, les plus humains face à la mort et au deuil…


"Boomerang" : Joli drame à la française
©DR

 Réalisation : François Favrat. Scénario : François Favrat et Emmanuel Courcol (d’après le roman de Tatiana de Rosnay). Photographie : Laurent Brunet. Musique : Eric Neveux. Avec Laurent Lafitte, Mélanie Laurent, Bulle Ogier, Audrey Dana, Wladimir Yordanoff… 1h41