"21 nuits avec Pattie" : Comédie érotico-nécrophile

"Avec les hommes, je suis très porno. Moi, je couche toujours le premier soir." "L’amour ? Non, j’ai horreur de ça. C’est de l’esclavage. Moi, je suis esclave du sexe." Incroyable de naturel, Karin Viard débite avec un aplomb déconcertant des monologues très crus.

Hubert Heyrendt

Les morts sont vivants chez les frères Larrieu et Karin Viard se lâche.

"Avec les hommes, je suis très porno. Moi, je couche toujours le premier soir." "L’amour ? Non, j’ai horreur de ça. C’est de l’esclavage. Moi, je suis esclave du sexe." Incroyable de naturel, Karin Viard débite avec un aplomb déconcertant les monologues très crus que lui ont écrits Arnaud et Jean-Pierre Larrieu. La Pattie de "21 nuits avec Pattie", c’est elle. C’est le titre du livre, qu’à partir de ses histoires de cul, aurait aimé écrire Zaza, Elisabeth pour les moins intimes. Dont sa fille Caroline (Isabelle Carré), jolie quadra un peu coincée qui débarque dans la superbe propriété de l’Aude de sa mère pour organiser les funérailles de celle qu’elle a peine connue. Mais, la première nuit, le cadavre disparaît ! Une enquête est ouverte, tandis que la fille sage découvre les amis de sa mère, une troupe de bons vivants fêtards…

Film après film ("Peindre ou faire l’amour" en 2005, "Les derniers jours du monde" en 2009 ou encore "L’amour est un crime parfait" en 2013), les frères Larrieu bâtissent, en dehors de toute chapelle du cinéma français, une filmographie très singulière. Ayant réussi à imposer leur patte, ils s’offrent même désormais le luxe de solides castings. On croise ici André Dussolier en sosie de J.M.G. Le Clezio, Sergi López en mari à distance, ou encore Denis Lavant, génial en bûcheron érotomane… Mais leur univers reste tout aussi décalé.

Leur dernière fantaisie tire clairement du côté de la fable dionysiaque, du conte érotique. Débarquant de Paris dans cette campagne reculée du Sud de la France, Isabelle Carré découvre des forêts sombres, des sources cachées, des clairières couvertes de phallus impudicus (ou satyres puants). Un univers enchanté peuplé de satyres, de faunes, de nymphomanes joyeuses ou de cadavres se relevant la nuit pour partir en balade… Un univers enchanteur dans sa liberté totale de ton et son goût hédoniste pour la vie et le plaisir. Sans aucun tabou.


"21 nuits avec Pattie" : Comédie érotico-nécrophile
©DR

 Scénario & réalisation : Arnaud Larrieu & Jean-Marie Larrieu. Photographie : Yannick Ressigeac. Musique : Nicolas Repac. Avec Isabelle Carré, Karin Viard, André Dussollier, Sergi López, Denis Lavant… 1h55