"Divergent 3 - Au-delà du mur" : La saga pour ados prend l’eau de toutes parts. Au secours !

Le film n’offre qu’un gloubi-boulga totalement indigeste entre valeurs démocratiques, nécessité du compromis, exacerbation des pulsions de haine…

H. H.

Si la saga "Divergente" de Veronica Roth se compose de trois romans, Hollywood ne pouvait pas se priver aussi vite de sa nouvelle poule aux œufs d’or ! Comme c’était déjà le cas pour "Hunger Games", le dernier livre se déclinera donc en deux films, le dernier volet "Divergent 4" étant prévu pour l’année prochaine. Pas sûr cependant beaucoup de spectateurs soient encore intéressés par les aventures de Tris Prior après ce 3e épisode, qui aurait pu s’intituler "La Purge".

Toujours réalisé de façon assez grotesque par le tâcheron allemand Robert Schwentke, "Divergent 3" va voir, comme son titre français l’indique, "Au-delà du mur" qui entoure les ruines de Chicago. Là, découvrant une nouvelle société humaine (toujours aussi fascisante), Tris est chargée par l’inquiétant David (Jeff Daniels, qui semble, comme Naomi Watts, se demander ce qu’il fiche là) rien moins que de sauver le monde.

La marque de fabrique de la saga a toujours été de proposer aux ados une grille de lecture de la société, en les invitant à réfléchir à la place qu’ils y occupent. Mais cette fois plus que jamais, l’ambiguïté est de mise. Le film n’offre en effet qu’un gloubi-boulga totalement indigeste entre valeurs démocratiques, nécessité du compromis, exacerbation des pulsions de haine… A tel point qu’on ne sait pas trop si l’héroïne et ses amis, tout aussi indécis qu’elle, sont prêts à se battre pour la liberté ou pour le retour à une société de classes fasciste garantissant l’ordre ! Enfin, jusqu’ici plutôt convaincante, la jeune Shailene Woodley sombre cette fois avec un navire dont on n’a qu’une envie : qu’il coule définitivement.


"Divergent 3 - Au-delà du mur" : La saga pour ados prend l’eau de toutes parts. Au secours !
©DR

 Réalisation : Robert Schwentke. Scénario : Noah Oppenheim, Adam Cooper, Bill Collage Stephen Chbosky. Photographie : Florian Ballhaus. Avec Shailene Woodley, Jeff Daniels, Theo James, Miles Teller, Zoë Kravitz, Naomi Watts… 1h59.