"Risen": Il faut trouver le corps du Christ

Variation autour de la "plus grande histoire jamais (re)contée", sous forme d’enquête policière.

Alain Lorfèvre

Variation autour de la "plus grande histoire jamais (re)contée", sous forme d’enquête policière.

En 33 après Jésus-Christ, le Romain Clavius (Joseph Fiennes) erre dans le désert de Judée… Qu’est-il arrivé à ce tribun auquel la destinée promettait un bel avenir ? Après avoir occis Barabbas, le rebelle juif, il a assisté aux derniers instants du Nazaréen Jésus - autoproclamé messie. Dans un geste de miséricorde, Clavius laisse les proches du crucifié emmener le corps. Au grand dam de Ponce Pilate et des autorités religieuses locales, qui craignent des troubles. Ce qui ne rate évidemment pas : le jour de la Pâque juive, le corps disparaît et l’on parle de résurrection… Pilate, dont les mains propres tremblent à la perspective de tout désordre, intime à Clavius d’enquêter sur cette sombre affaire.

Sur le papier, le pitch accroche : conter cet épisode fondateur sous la forme d’un "whodunit" antique ne manquait pas d’originalité. Durant la première demi-heure, Kevin Reynolds fait montre de sobriété dans sa représentation de cette province romaine agitée et désargentée - ce n’est pas du Cecil B. DeMille ni du Mel Gibson.

Mais le réalisateur du catastrophique "Waterworld" fait à nouveau plouf. On n’échappe pas à l’imagerie démonstrative ni à ce vieux réflexe d’incarner tous ces Romains et Juifs par des Anglo-Saxons (Jésus, lui, est joué par le Maori Cliff Curtis, au teint plus mat). Quand survient l’explosion atomique finale en guise d’ascension ultime, on se dit que le miracle n’a pas eu lieu…


"Risen": Il faut trouver le corps du Christ
©DR

 Réalisation : Kevin Reynolds. Scénario : Paul Aiello. Avec Joseph Fiennes, Tom Felton… 1 h 47.