"Les Survivants" : Deuxième chance ?

20 ans plus tard, un terroriste sort de prison.

F.Ds

20 ans plus tard, un terroriste sort de prison.Au printemps, "Ennemi public" faisait sensation en recyclant dans une série télé des éléments de l’affaire Dutroux.

"Les Survivants" de Luc Jabon se situe dans ce même état d’esprit qui consiste à fantasmer à partir d’événements d’actualité ayant marqué la population. L’affaire en question est plus ancienne. Le 1er mai 1985, le groupe des Cellules communistes combattantes gare une voiture piégée dans une petite rue bordant le siège bruxellois de la FEB. L’explosion tuera deux pompiers. Pierre Carette et ses complices seront arrêtés l’année suivante et condamnés à perpétuité. Le leader des CCC sortira après 17 ans de prison, en 2003.

Comment ne pas penser à lui à la vue de Nicolas, libéré conditionnellement en toute discrétion ? En effet, celui-ci s’en retourne auprès de ses camarades staliniens ou maoïstes dont un fabricant de papier, Jean-Claude, comme Garot, l’éditeur de "Pour", journal d’extrême-gauche des années 70-80.

Est-il seulement informé que le mur de Berlin était tombé ? C’est que l’homme rêve toujours de vacances à Tirana. Comment vit-il ce retour dans la vie ? Accueilli en héros par la nouvelle génération de révoltés vivant auprès des sans-papiers, il aimerait plutôt s’intégrer, être amoureux, l’idéologie et la prison ne lui ayant jamais permis de connaître la vraie vie. Le voilà complètement paumé alors qu’il ne s’est pas encore frotté à Internet, Facebook et l’islamisme radical, désormais leader sur le marché de la terreur. Comme repères, il lui reste sa sympathie pour les laissés-pour-compte et le goût du feu d’artifices.

Luc Jabon semble aussi perdu que son personnage. Il ne sait comment le mettre en scène, comment le faire parler. Sans doute, ses phrases sentencieuses résonneraient-elles mieux au théâtre et Fabrizio Rongione y serait moins transparent.

"Les Survivants" : Deuxième chance ?
©IPM

Réalisation, scénario : Luc Jabon. Avec Fabrizio Rongione, Erika Sainte, Christian Crahay… 1h40.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...