"A Monster Calls" : Dompter sa peur

Hubert Heyrendt

Auteur jeunesse réputé (notamment pour la série "Le chaos en marche", publiée chez Gallimard en français), Patrick Ness signe avec "Quelques minutes après minuit" son premier scénario, d’après son propre roman publié en 2011. Et on est clairement ici dans le domaine de la "littérature jeunesse", avec tout ce que l’on peut y mettre de péjoratif…

Soit l’histoire, triste, très triste, de Conor O’Malley, un petit garçon souffre-douleur de ses camarades à l’école, qui doit faire face à la maladie grave de sa mère (Felicity Jones) et à la sévérité de sa grand-mère (Sigourney Weaver)… Fatigué à l’école, l’enfant dort mal, sujet à de violents cauchemars, où il voit le sol s’ouvrir près d’une vieille chapelle abandonnée et sa mère tomber dans les entrailles de la Terre. Sans compter que, tous les soirs à 00 h 07, un vieil if près de la même chapelle s’ébroue et se transforme en monstre. D’une voix caverneuse (celle de Liam Neeson), ce dernier le force à écouter trois histoires. Au terme de la dernière, ce sera à Connor de lui raconter son cauchemar…

Découvert en 2007 avec "El orfanato" (Grand prix au festival de Gérardmer), bon petit thriller fantastique d’inspiration gothique produit par Guillermo Del Toro, Juan Antonio Bayona avait ensuite signé "The Impossible" avec Ewan McGregor et Naomi Watts (sur le tsunami de 2006). Avant de s’attaquer à "Jurassic World 2", revoici donc l’Espagnol à la case cinéma fantastique. Sans forcer son talent, il signe une mise en scène efficace et dirige proprement ses bons comédiens.

Reste le sentiment de se retrouver face à une histoire de deuil à faire un peu gnangnan, où la métaphore de la colère intériorisée qui se métamorphose en monstre est quand même très simpliste. Cela fonctionnera sans doute sur les plus jeunes, mais cela passera plus difficilement le cap de leurs parents…


"A Monster Calls" : Dompter sa peur
©IPM

Réalisation : J. A. Bayona. Scénatio : Patrick Ness (d’après son propre roman). Avec Lewis MacDougall, Felicity Jones, Sigourney Weaver, Geraldine Chaplin, Liam Neeson… 1 h 48.