"Boule et Bill 2" : Mais qu’est-ce qu’on a fait pour mériter une nunucherie pareille ?

F.Ds

Dans le bureau de sa nouvelle éditrice, le père de Boule se fait remonter les bretelles. Fini les petites planches sur le bonheur 4 façades; elle veut du malheur, de la souffrance, du suspense.

Le dessinateur rentre à la maison catastrophé : comment devenir malheureux ? Une question qu’on a rarement le temps de se poser. Il pourrait parler de son divorce. Maman Marina Foïs est remplacée par maman Mathilde Seigner, bel exemple qu’un malheur n’arrive jamais seul. Le malheur ultime pour nous, c’est de s’installer dans la cabane du jardin.

L’arnaque "Boule et Bill" se poursuit, les personnages de Roba servent d’emballage à un scénario neuneu, joué par des acteurs gnangnan, n’ayant qu’un rapport décoratif avec les récits originaux. Frank Dubosc fait le clown, Mathilde Seigner fait l’idiote et les enfants font les têtes à claques. C’est d’un cucul la Godiva à en attraper mal au foie.

Ça dure des plombes aussi, 85 minutes de plus de 200 secondes chacune. Alors on cherche désespérément à s’occuper. Comme le tournage s’est déroulé en Belgique, à Forest, on essaie de reconnaître un endroit ou l’autre. Ah, le parc Duden ! On regarde le travail de la costumière; la vache, elle a bien arrangé Mathilde Seigner, toutes ses robes sont hideuses. Le décorateur s’est bien amusé aussi ? Dans l’école de Boule, le portrait royal est composé de Baudouin et… Paola. Entre la 2 CV rouge et l’Ami 8, on essaie d’identifier un modèle VW plus rare. La coiffeuse n’y est pas allée de main morte avec la teinture rousse du petit Boule.

Mais qu’est-ce qu’on a fait pour mériter une nunucherie pareille ? De grâce, si vous aimez vos enfants, mettez dans leurs mains un album "60 gags de Boule et Bill". C’est mignon, drôle, charmant, vintage; tout le contraire de cet attrape-nigaud.


"Boule et Bill 2" : Mais qu’est-ce qu’on a fait pour mériter une nunucherie pareille ?
©IPM

Réalisation : Pascal Bourdiaux. Avec Franck Dubosc, Mathilde Seigner.1h25.