Guérin Van der Vorst : "Le sujet de la radicalisation s’est imposé à moi suite aux attentats qui se multipliaient"

Hubert Heyrendt
A bientôt 40 ans, le Belge Guérin Van der Vorst s’est fortement inspiré de sa propre expérience pour imaginer le parcours de son personnage en marge de la société.

Né à Bruxelles en 1978, élevé par des parents comédiens de théâtre, Guérin Van der Vorst a toujours su qu’il ferait un métier artistique, même si, après ses humanités, il a d’abord fait deux années de philo à l’ULB. "Il m’en reste un questionnement", commente le cinéaste. "Et je crois que c’est

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité