Nico, bien plus qu'une simple muse du Velvet et d'Andy Warhol

Heyrendt Hubert
Nico, bien plus qu'une simple muse du Velvet et d'Andy Warhol
Cinéma Susanna Nicchiarelli retrace les dernières années de l’icône 60’s dans "Nico, 1988".

Présenté en ouverture de la section Orizzonti en septembre dernier à la Mostra de Venise et en salles depuis mercredi, "Nico, 1988" revient sur les deux dernières années de la vie de l’Allemande Christa Päffgen, plus connue sous son pseudonyme de Nico, quand, en 1967, elle était la muse du Velvet Underground et d’Andy Warhol. Un parcours dont s’est sentie étonnamment proche la cinéaste italienne de 42 ans.

"Nico est née en 1938, ma mère en 1939. Elle a grandi sous les bombes à la fin de la guerre, comme mes parents. J’ai reconnu la génération

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité