Le festival du film d’amour est mort, vive Le Festival international du Film de Mons

A Mons, le retour du cinéma à la Saint Valentin
©Reporters

Si l’appellation Festival du film d’amour - le Fifa -, n’a pas survécu à la crise de l’an dernier, pas plus que son directeur André Ceuterick ; la Cité du Doudou vivra, néanmoins du 15 au 22 février une nouvelle manifestation cinématographique, dirigée désormais par Maxime Dieu. Si l’amour ne figure plus dans le titre de l’événement, son nouveau directeur entend conserver le thème de l’amour comme axe principal de la programmation. Il est vrai qu’il n’existe pas mieux comme fourre-tout.

Duelles d’Olivier Masset-Depasse avec Anne Coesens et Veerle Baetens donnera, le vendredi 15 février, le départ d’un marathon de 110 séances avec 71 films, dont 57 longs-métrages.

La programmation s’articule autour d’une compétition internationale où l’on recommandera notamment C’est ça l’amour de Claire Burger avec Bouli Lanners.

Qui dit compétition dit jury, celui-ci sera présidé par l’acteur et réalisateur Sam Karmann (Le goût des autres, Kennedy et moi). Il sera entouré entre autres du réalisateur et scénariste franco-algérien Nadir Moknèche, la réalisatrice belge Sarah Hirtt, l’acteur belge Jean-Luc Couchard et la productrice marocaine Khadija Alami.

Côte avant-premières, on pointera Blaze, premier film réalisé par Ethan Hawke. Deux fils, premier film aussi de l’acteur Félix Moati avec un Benoît Poelvoorde particulièrement touchant. L’homme Fidèle voit Louis Garrel partager l’affiche avec sa femme Lætitia Casta. Et puis on projettera aussi le tout dernier film de Robert Redford dans The Old Man and The Gun, de David Lowery, un formidable auteur comme le cinéma américain n’en compte plus guère.

L’invité d’honneur, Hugh Hudson, fut un tout grand espoir de cinéma mondial dans les années 80. De la génération d’Alan Parker et Ridley Scott, il avait signé deux succès planétaires : Les Chariots de feu et Greystoke, la légende de Tarzan avec Christophe Lambert. Mais depuis, c’est une surprenant traversée du désert pour le cinéaste britannique.

Côté belge, l’invité d’honneur sera Jonathan Zaccaï, l’occasion de revoir De battre mon cœur s’est arrêté sur grand écran.

Festival international du Film de Mons Du Du 15 au 22 février Lieux Imagix Mons, Auditorium Abel Dubois, Théâtre Royal de Mons Renseignements www.festivaldemons.be.