Quand Benoît Jacquot filme Vincent Lindon comme une femme

En compagnie de Vincent Lindon, Benoît Jacquot s’amuse à détourner l’image de Casanova.

French director Benoit Jacquot gestures during a press conference for the film "Eva" presented in competition during the 68th Berlinale film festival on February 17, 2018 in Berlin. / AFP PHOTO / Tobias SCHWARZ
French director Benoit Jacquot gestures during a press conference for the film "Eva" presented in competition during the 68th Berlinale film festival on February 17, 2018 in Berlin. / AFP PHOTO / Tobias SCHWARZ ©AFP
Lundi dernier, Benoît Jacquot était de passage à Bruxelles pour l’avant-première de Dernier amour… A 72 ans, le cinéaste français retrouve, comme à son habitude, la littérature. Et cette fois l’Italien Casanova, dont il estime qu’il est l’"un des plus grands écrivains de langue française". "Quand on sait que le français n’est pas sa langue d’origine, c’est extraordinaire. Ça en dit long sur le rapport que l’on peut...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité