"Binti": un conte de l’intégration avec Baloji et sa fille

Conte de l’intégration
©Le Parc

Un film flamand pour enfants tendre sur l’accueil des sans-papiers.

Comme beaucoup de gamines de 12 ans, Binti (Bebel Tshiani) rêve de devenir célèbre. C’est en ce sens qu’elle publie assidûment des vidéos pétillantes sur son vlog "Binti’s Bubble". Mais son rêve s’effondre quand la petite fille d’origine congolaise et son père Jovial (Baloji) doivent quitter précipitamment leur squat suite à une descente de police. Errant dans les bois, ils tombent sur une cabane, "Le club des okapis" du jeune Elias (Mo Bakker), qui rêve de sauver ces animaux menacés. Les deux enfants sympathisent d’emblée et tout le monde finit la mère d’Elias, Christine (Joke Devynck). En voyant les deux adultes plutôt complices, Binti a une d’idée : jouer les entremetteuses et pousser son père dans les bras de Christine. S’ils se marient, Binti pourra rester en Belgique et continuer à rêver…


Auteure de plusieurs courts métrages (dont Nkosi Coiffure et Si-G, tous deux récompensés au Festival du court métrage de Bruxelles et qui se déroulaient déjà dans des communautés immigrées de Bruxelles, à Matonge et à Molenbeek), Frederike Migom cible le jeune public, les petites filles et les petits garçons de l’âge de Binti avec un petit film sensible et sans prétention.

S’adressant directement aux enfants, usant des codes qu’ils connaissent (ceux des émissions et feuilletons de Ketnet, qui produit le film, et évidemment des réseaux sociaux), Binti leur raconte une histoire malheureusement bien de leur temps. C’est cette chaleur humaine, la simplicité du récit de cette rencontre inattendue d’êtres humains qui apprennent à surmonter leurs différences, qui sauvent le conte de ses raccourcis et de ses facilités. Surtout, le film est porté par la jeune Bebel Tshiani, qui bouffe l’écran face à son propre père, le chanteur et ancien rappeur de Starflam Baloji. Son sourire éclatant vaut à lui seul tous les discours sur l’intégration…

"Binti": un conte de l’intégration avec Baloji et sa fille
©Le Parc


Binti Comédie dramatique De Frederike Migom Scénario Frederike Migom Musique Le motel Avec Bebel Tshiani, Baloji, Mo Bakkern, Joke Devynck, Caroline Stas… Durée 1h30.

"Binti": un conte de l’intégration avec Baloji et sa fille
©IPM