"Chamboultout": entre comédie puante et opération placement de produits

"Chamboultout": Opération placement de produits, une comédie puante
©Printscreen

Victime d’un accident de scooter, José Garcia se réveille 126 jours plus tard. Le coma a fait du dégât : il est aveugle, sa mémoire est bloquée à la date de son crash, il a tout le temps faim. Et il ne veut manger que des aliments "qui ont du goût, pas du bio", comme il dit. Et cela, c’est top pour démarcher le placement de produits. Qu’est-ce qu’on peut faire pour égayer un peu la triste vie de notre handicapé ? Lui donner des chocolats Kinder, des chips Pringels, etc. À chaque fois, José Garcia articule le nom du produit. Burger King s’est payé une séquence de quelques minutes composée de deux sketches. Dans le premier, Alexandra Lamy veut lui commander une salade mais il réclame un whopper à cor et à cri. Scène suivante, elle a troqué son whopper contre un autre produit, José s’en rend compte et réclame bruyamment son whopper avant de piquer celui de son voisin.


Voila cinq ans qu’Alexandra Lamy s’occupe d’Averell Dalton et elle a couché son expérience dans un livre qu’elle présente à ses amis rassemblés dans une villa à Biarritz. Ceux-ci s’occupent en essayant de se reconnaître dans l’ouvrage. Les spectateurs, eux, s’ennuient et les acteurs, aussi. Alexandra Lamy a envoyé son hologramme. Comme elle a toujours les mêmes rôles, les mêmes expressions, les mêmes intonations, personne n’y voit que du feu. Michel Vuillermoz, le Cyrano de la Comédie-Française, se cache sous sa casquette. Pour tout dire, c’est Michael Youn qui joue le mieux, c’est dire le niveau. Le niveau d’une escroquerie puante : 10 euros pour un film publicitaire qui instrumentalise le handicap.

Chamboultout Comédie puante De Eric Lavaine Avec Alexandra Lamy, José Garcia. Durée 1h40.

"Chamboultout": entre comédie puante et opération placement de produits
©IPM


Sur le même sujet