"Nous finirons ensemble": Préparez vos mouchoirs... c'est décevant

"Nous finirons ensemble": Préparez vos mouchoirs... c'est décevant
©Printscreen
F. Ds.

Guillaume Canet, peu inspiré par les retrouvailles avec ses potes des "Petits mouchoirs".

Neuf ans plus tard, quels souvenirs garde-t-on des Petits mouchoirs ?

Un accident terrible à l’aube. Un François Cluzet au-delà du sommet de son art, survolté par sa partenaire, Valérie Bonneton, d’autant plus saisissante qu’on faisait sa connaissance. Le film révélait un autre talent, qui s’est aussi imposé depuis : Laurent Lafitte, et la personnalité d’un ostréiculteur philosophe.

Ce film de potes cherchait à capturer l’air du temps, à inscrire sa génération sur l’écran. Mission réussie selon le box-office, plus de 5 millions d’entrées en 2010. Mais pas du Sautet pour autant !


60 ans

Nous finirons ensemble est la suite, toujours au Cap Ferret, toujours dans la magnifique maison où Max (Cluzet) accueillait et régalait ses amis chaque été.

En 2019, elle sent le renfermé. Max l’aère, la nettoie avec méticulosité sans même remarquer ses amis qui se faufilent pour lui faire une surprise à l’occasion de ses 60 ans.

Max est surpris mais loin d’être ravi. Il y a eu de la casse pendant cette décennie et ses amis ne le sont plus vraiment. D’ailleurs, cette maison, Max veut la vendre, pour tourner la page, entre autres.

De quoi se souviendra-t-on dans ce deuxième volet lorsque sortira le troisième pour les 70 ans de Max ?

D’une déception. D’un roman-photo. D’une soupe de clichés servie dans de luxueuses assiettes avec du sentimentalisme à la louche, des morceaux de grosses ficelles scénaristiques et de l’humour gras. La déception est d’autant plus grande, que Guillaume Canet n’a pas cessé de monter en puissance, comme acteur et comme metteur en scène, faisant preuve d’une sidérante capacité d’autodérision dans Rock’n’roll, notamment.

Sans personnalité, sans style, Nous finirons ensemble se traîne pendant 2h15 comme un feuilleton ringard, Les feux de l’amour et de l’amitié, en somme avec une troupe de bons acteurs en vacances. C’est plat comme la ligne d’horizon pendant les couchers de soleil.

Le film manque de tout, sauf de pognon. Les Stones et Dylan, Roxy Music et les Who, rien que le budget des droits musicaux est hallucinant. Tout cela pour nous dire que les murs ont des souvenirs. C’est à pleurer. Vite un petit mouchoir.

Nous finirons ensemble Chronique générationnelle De Guillaume Canet Scénario Guillaume Canet, Rodolphe Lauga Avec François Cluzet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche, Laurent Lafitte, Benoît Magimel, Valérie Bonneton Durée 2h15.

"Nous finirons ensemble": Préparez vos mouchoirs... c'est décevant
©IPM