Stallone, l’icône des années Reagan, trouve un nouveau souffle sous Trump

Depuis quarante ans, Sly est la face musclée d’Hollywood. L’icône des années Reagan trouve un nouveau souffle sous Trump. Après Rocky, il reprend à 73 ans son autre rôle mythique : Rambo. Portrait Alain Lorfèvre Rambo revient et prévient ses ennemis - des vilains narcotrafiquants mexicains, qui pratiquent la traite sexuelle : "Je vais vous faire très mal." A force de le voir jouer les gros bras, on l’oublie : Sylvester Stallone a 73 ans, comme Donald Trump. Sa longévité s’explique parce que, à l’instar du président américain, Rocky et Rambo sont des disrupteurs anachroniques. Provocateurs dans leur "politique du geste et de la voix", pour citer le critique Peter Biskind, ils incarnent la masculinité rebelle, nouvelle force subversive aux États-Unis et à Hollywood depuis l’égalité des droits civiques et la révolution sexuelle.

Stallone, l’icône des années Reagan, trouve un nouveau souffle sous Trump
Depuis quarante ans, Sly est la face musclée d’Hollywood. Après Rocky, il reprend à 73 ans son autre rôle mythique : Rambo.

Rambo revient et prévient ses ennemis - des vilains narcotrafiquants mexicains, qui pratiquent la traite sexuelle : "Je vais vous faire très mal." A force de le voir jouer les gros bras, on l’oublie : Sylvester Stallone a 73 ans, comme

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité