Levan Akin ose le thème de l'homosexualité, tabou de la société géorgienne: "Jusqu'ici, aucune personne haut placée en Géorgie n'a même parlé de ce film"

En salles ce mercredi, "And Then We Danced" dénonce un tabou de la société géorgienne. Entretien.

Levan Akin ose le thème de l'homosexualité, tabou de la société géorgienne: "Jusqu'ici, aucune personne haut placée en Géorgie n'a même parlé de ce film"
©Glories Francois / ABACA
En salles ce mercredi, "And Then We Danced" dénonce...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité