"Paul Marchand, à Sarajevo, pour la RTBF"

Avec Sympathie pour le diable, le portrait de Paul Marchand, le correspondant des radios francophones dans Sarajevo assiégé, Guillaume de Fontenay signe son premier long métrage, à 50 ans. Un débutant qui n’en est pas un. En effet, sa carrière s’est déroulée sur différents terrains au Canada, sur la scène théâtrale dans les années 90, mais aussi celle du film publicitaire ou encore de la scénographie d’expositions d’arts plastiques. Nous l’avons rencontré alors qu’il se rendait au festival du film historique de Waterloo où il a d’ailleurs fait une razzia sur les prix.

"Paul Marchand, à Sarajevo, pour la RTBF"
©Montage
Avec Sympathie pour le diable, le portrait de Paul Marchand, le correspondant des radios francophones dans Sarajevo assiégé, Guillaume de Fontenay signe son premier long métrage, à 50 ans. Un débutant qui n’en est pas un. En effet, sa carrière s’est déroulée sur différents...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité