Anaïs Demoustier, l’antistar du cinéma français: "J’en ai rien à carrer de jouer pour jouer!"

En salles mercredi 1er janvier, "Gloria Mundi" de Robert Guédiguian pose un regard désespéré sur le monde contemporain. Anaïs Demoustier y incarne une jeune mère victime de la précarité.

Anaïs Demoustier, l’antistar du cinéma français: "J’en ai rien à carrer de jouer pour jouer!"
©Reporters

En salles mercredi 1er janvier, "Gloria Mundi" de Robert Guédiguian pose un regard désespéré sur le monde contemporain. Anaïs Demoustier y incarne une jeune mère victime de la précarité.

Cela fait près de 20 ans qu’Anaïs Demoustier promène sa jolie frimousse dans le cinéma français. Après ses débuts dans Le Monde de Marty de Denis Bardiau en 2000, elle s’impose à 15 ans face à Isabelle Huppert dans Le Temps du loup de Michael Haneke. Un film qui l’a profondément marquée. "Leur façon de pratiquer ce métier m’a vraiment influencée, sans que je m’en aperçoive, se souvient la jeune actrice. J’ai tout de suite eu la sensation que le cinéma n’était pas que de la facilité ou du confort, qu’il fallait se dépasser. Que cela pouvait faire peur, mais que cela devenait agréable quand le film était à la hauteur. Cela a influencé mes choix. Aussi sur la qualité

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité