"Les Vétos" : L’appel de la campagne

"Les Vétos" : L’appel de la campagne

Clovis Cornillac dans une comédie franchouillarde sur les déserts ruraux.

Bientôt à la retraite, Michel (Michel Jonasz) cherche activement quelqu’un pour le remplacer aux côtés de son associé Nico (Clovis Cornillac) dans la clinique vétérinaire d’un village perdu du Morvan. Désespéré, il fait venir en urgence sa nièce Alexandra (Noémie Schmidt), sous prétexte d’un problème cardiaque. Doctorante promise à un beau poste de chercheuse dans un grand labo, la Parisienne débarque à reculons chez les bouseux. Mais la disparition subite de son oncle ne lui laisse d’autre choix que de donner un coup de main à Nico… Et si elle se plaisait à la campagne ?

Totalement stéréotypé, le scénario des Vétos ne réserve aucune surprise. Dès les cinq premières minutes, tout est en place et l’on sait exactement où tout cela va nous mener. Signé Julie Manoukian (la fille d’André), ce premier long ne révolutionne pas la comédie française. Il n’en est pas détestable pour autant. Comme Petit paysan ou le récent Au nom de la Terre , Les Vétos a en effet le mérite de s’intéresser à la France rurale, vidée de ses services publics, qu’on ne voit pas, qu’on n’écoute pas. Même si le regard de la cinéaste est très parisien, perdues au milieu des clichés et d’une esthétique gnangnan, on trouve même quelques jolies choses (comme la scène du vêlage).

Reste que, pour que l’intrigue fonctionne, il eut fallu une héroïne charismatique. Malheureusement, campée par l’actrice et chanteuse suisse installée à Bruxelles Noémie Schmidt, cette Parisienne néorurale est une vraie tête à claques. En contraste, Clovis Cornillac apparaît, pour une fois, juste et attachant…

Les Vétos Comédie De Julie Manoukian Scénario Julie Manoukian Avec Clovis Cornillac, Noémie Schmidt, Michel Jonasz, Carole Franck… Durée 1h40

"Les Vétos" : L’appel de la campagne
©IPM

Sur le même sujet