Le retour en adoration de Fabrice du Welz

Si le réalisateur et ses producteurs intitulent l’ensemble "trilogie des Ardennes" - référence au décor commun des trois films - nous y voyons aussi une "trilogie de la passion", parce que "l’amour absolu", comme le dit le réalisateur, en est le cœur. En écho à la connotation religieuse de chacun des titres de la série, un chemin de croix accompagne ces passions.

Le retour en adoration de Fabrice du Welz

J’ai modestement essayé de travailler comme un poète, en communiquant des émotions par les images." Déclaration d’intention de Fabrice du Welz, amplement convertie dans Adoration. Le sixième long métrage du réalisateur clôture sa trilogie des Ardennes, entamée il y a

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité