"The Grudge": un remake d'un film japonais à la sauce américaine, sans âme

Le ju-on japonais passe de Tokyo à la Pennsylvanie et perd au passage tout ce qui faisait sa force…

Réalise en 2002 par Takashi Shimizu, The Grudge fut l’un des grands succès de la vague du cinéma horrifique nippon. Rien d’étonnant donc que le cinéaste japonais ait été immédiatement invité à Hollywood pour en réaliser un remake (inutile mais bien fait) en 2004, ainsi qu’une suite en 2006. Après un troisième volet sorti directement en vidéo en 2009, la franchise semblait avoir été oubliée. Mais voici que la malédiction revient sur nos écrans ! En version "reboot", l’action enchaînant directement avec le film originel de Shimizu.

L’histoire débute donc en 2004 à Tokyo. Effrayée par les faits étranges qui se déroulent dans la maison où elle travaille, Fiona Landers décide de rentrer au plus vite chez elle, dans une petite ville de Pennsylvanie. La brave infirmière pensait échapper ainsi à l’horrible malédiction… Elle n’a fait que l’emmener aux États-Unis. Deux ans plus tard, l’inspectrice Muldoon (Andrea Riseborough), qui vient de déménager en Pennsylvanie après la mort de son mari, mène l’enquête avec un collègue sur un corps retrouvé décomposé dans une voiture. La piste les mène vers l’ancienne maison des Landers, où la famille de Fiona a été retrouvée sauvagement assassinée deux ans plus tôt…

Produit par Sam Raimi, écrit et réalisé par Nicolas Pesce, The Grudge laisse de côté tout ce qui faisait le sel du film de Shimizu, dont l’angoisse tenait beaucoup à l’esthétique japonaise. Avec ses fantômes aux longs cheveux noirs, aux corps désarticulés et émettant un son indescriptible d’os brisés, le film était glaçant. Avec cette transposition sans âme aux États-Unis, le film perd non seulement son sens, mais surtout son efficacité dans l’horreur. Multipliant les allers-retours dans le temps, les histoires annexes, The Grudge en oublie presque son sujet principal : ce ju-on hantant une maison. Au profit d’un scénario alambiqué et d’une mise en scène ne reposant que sur des effets de manche faciles. Et ce sans pourtant parvenir à créer une atmosphère de terreur ou même une tension, tant le film manque de rythme…

The Grudge Film d’horreur De Nicolas Pesce Scénario Nicolas Pesce & Jeff Buhler (d’après Ju-on : The Grudge de Takashi Shimizu) Musique The Newton Brothers Avec Andrea Riseborough, Demián Bichir, John Cho, Betty Gilpin, Tara Westwood, Jacki Weaver… Durée 1h34.

"The Grudge": un remake d'un film japonais à la sauce américaine, sans âme
©Note LLB