"Dolittle": Robert Downey Jr succède à Eddy Murphy dans le rôle du véto qui parle à l’oreille des animaux

"Dolittle": Robert Downey Jr succède à Eddy Murphy dans le rôle du véto qui parle à l’oreille des animaux

Depuis la mort de son épouse adorée, le docteur Dolittle (Robert Downey Jr) vit reclus dans son manoir anglais que lui a offert la Reine et qu’il a transformé en véritable Arche de Noé. Seulement voilà, la souveraine est gravement malade. Et sa mort signifierait l’expulsion pour toute la ménagerie de Dolittle. Le doc fait donc contre mauvaise fortune bon cœur et accepte de sortir de sa retraite pour aller à son chevet. Là, il constate qu’elle est victime d’un empoisonnement dont seul pourrait la sauver le fruit de l’arbre d’Eden. Accompagnés de son jeune apprenti Tommy Stubbins (Harry Collett), Dolittle, son ours polaire frileux, son gorille poltron et son fidèle perroquet mettent le cap vers une île mystérieuse. Mais ils sont pris en chasse par Mudfly (Michael Sheen), médecin personnel de la Reine et rival de Dolittle.

Un classique de la littérature pour enfants

Grand succès de la littérature pour enfants anglo-saxonne, les aventures du Dr Dolittle ont été imaginées par le Britannique Hugh Lofting durant la Première Guerre mondiale, alors qu’il fut frappé par la bravoure des animaux et la cruauté avec laquelle ils étaient traités durant le conflit. Précurseur du droit des animaux, le romancier créa ainsi ce médecin excentrique se découvrant le don de parler aux animaux et choisissant de vivre à leurs côtés.

Porté une première fois à l’écran en 1967 par Richard Fleischer avec Rex Harrison, le personnage fut à nouveau popularisé par Eddy Murphy en 1998 dans Dr. Dolittle et ses quatre suites jusqu’en 2009. Avec cette nouvelle adaptation, on opère un vrai retour aux sources et notamment à l’époque victorienne. Surtout, on retrouve le souffle d’un vrai film d’aventures pour enfants.

À la barre de cette production virevoltante, on a rendez-vous avec un cinéaste qu’on n’attendait pas vraiment dans ce registre. Découvert comme scénariste de Traffic de Steven Soderbergh (qui lui valut un Oscar), Stephen Gaghan réalisa ensuite le complexe Syriana en 2005, qui dénonçait violemment la politique américaine au Moyen-Orient. Avant de signer, il y a quatre ans, Gold avec Matthew McConaughey, sur la folie à laquelle mène l’avidité d’un prospecteur d’or. Il n’est évidemment pas question de politique ici (sinon le message très actuel du bien-être animal), mais le cinéaste signe un grand film hollywoodien qui charmera les plus jeunes. Même si les plus âgés regretteront sans doute l’avalanche d’effets spéciaux pour faire parler et agir les animaux comme des humains, à l’instar du récent Roi Lion .

Côté scénario, Gaghan signe un pur film d’aventures, en lorgnant ouvertement du côté de Pirates des Caraïbes. Impression renforcée par un Robert Downey Jr en phase de "johnnydeppisation". Surtout au début du film avec son look de vieux pirate baba cool qui tranche avec Iron Man

Le voyage du Dr. Dolittle / Dolittle Film d’aventures De Stephen Gaghan Scénario Stephen Gaghan et Thomas Shepard (d’après les romans Docteur Dolittle de Hugh Lofting) Photographie Guillermo Navaro Musique David Arnold Avec Robert Downey Jr., Harry Collett, Michael Sheen, Antonio Banderas… Durée 1h41.

"Dolittle": Robert Downey Jr succède à Eddy Murphy dans le rôle du véto qui parle à l’oreille des animaux
©Note LLB