Burhan Qurbani: "J’ai voulu prendre le plus de distance possible avec Fassbinder"

Burhan Qurbani: "J’ai voulu prendre le plus de distance possible avec Fassbinder"
©BELGAIMAGE/KULBACH
En février dernier, Berlin Alexanderplatz , l’un des deux films allemands en Compétition à la Berlinale (avec le magnifique Ondine de Christian Petzold, que l’on découvrira sur nos écrans fin octobre), était fraîchement accueilli, le public berlinois...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité