Pour Derib, le film Yakari est un hommage très touchant: "On espère que la situation ne pénalisera pas le film"

Pas de pow-wow pour parler de "son" papoose : pandémie mondiale oblige, c’est à distance que nous parlons avec le père de Yakari, Derib. Conversation qui ne passe même plus par le "fil qui chante" mais par des "ondes qui vibrent" comme dirait peut-être Yakari. Le petit Sioux lakota serait sans doute malheureux dans notre monde confiné qui tient les êtres humains à distance. Derib, lui, se porte bien, dans ses Alpes vaudoises, sereines malgré tout.

Pour Derib, le film Yakari est un hommage très touchant: "On espère que la situation ne pénalisera pas le film"
Commençons par la fin de notre conversation qui souligne l’élégance et la générosité du créateur de Yakari et de Buddy Longway : "Je tiens à remercier en mon nom et en celui de Job [scénariste de Yakari] Xavier Giacometti, le réalisateur,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité