Tsai Ming-liang, maître du temps

Muet au cinéma depuis 2013, le cinéaste taïwanais est de retour avec "Days". Magistral, ce 11e long métrage est disponible en ligne sur le site d’Arte. Une exploration sensuelle de la solitude, doublée d’une passionnante réflexion sur le temps au cinéma.

Tsai Ming-liang, maître du temps
©D.R.
Fin février, quinze ans après y avoir présenté La Saveur de la pastèque, improbable comédie musicale et pornographique sur fond d’été caniculaire à Taïwan, Tsai Ming-liang était de retour au Festival de Berlin avec le sublime Days, injustement boudé par le jury de Jeremy Irons. Un film brillant, qui impose sa lenteur méditative, sa poésie contemplative, pour aborder à nouveau les grands thèmes du ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet