"All the Pretty Little Horses": une version, grecque et moins grinçante, de "Parasite"

Une version, grecque et moins grinçante, de "Parasite". Une fable sur le déclassement social qui lorgne un peu trop du côté du cinéma de Yorgos Lanthimos. Sans le talent...

"All the Pretty Little Horses": une version, grecque et moins grinçante, de "Parasite"
©Cinéart

La quarantaine, Petros (Dimitris Lalos) et Aliki (Yota Argyropoulou) ont quitté Athènes pour s’installer avec leur jeune fils Panagiotis dans une petite ville en bord de mer, dans un modeste appartement. L’homme s’occupe d’une belle villa sur les hauteurs de la ville ; la femme est infirmière à domicile. Ni l’un, ni l’autre ne semblent heureux, irrémédiablement attirés par cette luxueuse maison, qui leur rappelle leur vie aisée à la capitale.

Second long métrage de Michalis Konstantatos après Luton en 2013 (déjà avec l’actrice Yota Argyropoulou), All the Pretty Little Horses (titre international tiré d’une berceuse américaine) est un film résolument intrigant. En tout cas dans sa mise en place. Lorgnant clairement du côté de son compatriote Yorgos Lanthimos (avec un clin d’œil appuyé à Canine), le cinéaste grec prend en effet un malin plaisir à faire planer le mystère sur les intentions de ses personnages et parvient à créer une vraie tension. Malheureusement, malgré une mise en scène plutôt tenue, le mystère est rapidement éventé.

Conte psychologique sur le déclassement social - qui frappe évidemment particulièrement la Grèce depuis la crise de 2008 -, cette coproduction avec la Belgique via le tax-shelter manque cruellement de mordant. Là où, dans le même esprit d’une famille s’infiltrant dans une maison qui n’est pas la sienne, Bong Joon-ho osait aller jusqu’au bout de sa métaphore dans le génial Parasite , Konstantatos se monrte beaucoup trop timoré. Renonçant à tout potentiel de radicalité, son film ne reste dès lors qu’un essai théorique aux enjeux très limités, mettant en scène des personnages simplement cyniques et égoïstes, rageant d’être tombés de leur piédestal.

"All the Pretty Little Horses": une version, grecque et moins grinçante, de "Parasite"
©Cinéart

  • Disponible dès le mardi 13/4 en Premium VOD sur Sooner, Cinechezvous.be, Voo et Proximus.

All the Pretty Little Horses /Mikra Omorfa Aloga Thriller psychologique Scénario & réalisation Michalis Konstantatos Musique Liesa Van der Aa Avec Yota Argyropoulou, Dimitris Lalos, Katerina Didaskalou, Alexandros Karamouzis… Durée 1h47

"All the Pretty Little Horses": une version, grecque et moins grinçante, de "Parasite"
©Cote LLB