Virginie Efira, Angèle, Cécile de France, François Damiens, Joachim Lafosse et trois films: forte présence belge au Festival de Cannes

Trois films belges sont sélectionnés cette année au Festival de Cannes: Les intranquilles de Joachim Lafosse en compétition officielle, Un monde de Laura Wandel et La Civil de Teodora Ana Mihai dans la section Un certain regard.

Virginie Efira, Angèle, Cécile de France, François Damiens, Joachim Lafosse et trois films: forte présence belge au Festival de Cannes
©AP

La Côté d'Azur va fortement se teinter de noir-jaune-rouge cet été, lors du 74e Festival de Cannes, du 6 au 17 juillet. Avec une présence massive de nos compatriotes.

A tout seigneur tout honneur, Joachim Lafosse emmènera notre délégation avec son film retenu en compétition officielle, Les intranquilles, l'histoire d'amour et de bipolarité interprétée par Leila Bekhti et Damien Bonnard. Une consécration pour le cinéaste de 46 ans, qui avait déjà fait sensation sur la Croisette avec A perdre la raison (prix d'interprétation pour Emilie Dequenne à Un certain regard en 2012) ou Elève libre en 2008 et L'économie du couple en 2016 à la Quinzaine des réalisateurs. "Les intranquilles est un film très beau, qui va au-delà d'une simple narration fictionnelle", a tenu à préciser Thierry Frémaux, le délégué général du festival.

Virginie Efira, Angèle, Cécile de France, François Damiens, Joachim Lafosse et trois films: forte présence belge au Festival de Cannes
©AFP

Deux autres longs métrages nous représenteront cette année, mais dans la section Un certain regard: Un monde, premier long métrage de Laura Wandel, et La Civil de Teodora Ana Mihai.

Mais la présence belge sera très loin de se limiter à ces trois films-là.

La reine de cette édition pourrait bien être Virginie Efira, dont la prestation en nonne lesbienne du XVIIe siècle dans le film de Paul Verhoven, Benedetta, constitue d'ores et déjà l'un des plus grands événements de cette quinzaine. Sa performance sera examinée à la loupe, car la réputation sulfureuse du film va faire couler beaucoup d'encre.

En ouverture dans le film de Leos Carax, Annette, aux côté de Marion Cotillard et Adam Driver, on retrouvera en effet Angèle dans son premier long métrage, ainsi qu'un jeune Bruxellois qui démarre aussi à ce niveau-là, Kevin Van Dorselaer.

Dans la toute nouvelle section Cannes Premières, Samuel Benchetrit présentera Cette musique ne joue pour personne, avec François Damiens aux côtés de Vanessa Paradis. Enfin, hors compétition, face à Catherine Deneuve et Benoît Magimel dans De son vivant d'Emmanuelle Bercot, c'est Cécile de France qu'on retrouvera. Mais pour cette dernière, il ne s'agira que d'une de ses deux montées des marches, puisqu'elle est aussi la partenaire de TimothéeTimothét Saoirse Roman et Bill Murray dans un des films les plus attendus en compétition, The French Dispatch de Wes Anderson.

De quoi assurer une fameuse présence belge sur la Croisette.

Mais il ne s'agira, bien évidemment, pas des seuls temps fort de cette 74e édition. Parmi les 61 films retenus, citons Still Water de Tom McCarthy (avec Matt Damon, Abigail Breslin et Camille Cottin), Les Olympiades de Jacques Audiard, La fracture de Catherine Corsini, Tre Piani de Nanni Moretti, Tout s'est bien passé de François Ozon, Un héros d'Asghar Farhadi, Bonne mère d'Hafsia Herzi, Aline de Valérie Lemercier, Serre-moi fort de Mathieu Amalric ou la première réalisation de Charlotte Gainsbourg, un documentaire sur sa mère intitulé Jane par Charlotte.

Et ce n'est sans doute pas fini: d'autres fictions pourraient compléter l'affiche, mais sans doute pas en compétition: 24 films, c'est déjà énorme par rapport aux années précédentes. On pense notamment au film de clôture, "une surprise", ou au blockbuster hollywoodien promis, qui sera dévoilé dans quelques jours, tout comme le jury. Malgré la date inhabituelle, le Festival de Cannes s'annonce bien.